> Parship-Mag' > La vie de célibataire > Qu’est-ce que l’anuptaphobie et comment en guérir?

La vie de célibataire

Qu’est-ce que l’anuptaphobie et comment en guérir?

Tout savoir sur le breadcrumbing et le benching © GettyImages

L’anuptaphobie: la peur pathologique de rester célibataire

L’anuptaphobie est une peur du célibat irrationnelle. Il s’agit d’un trouble relativement méconnu, mais particulièrement difficile à vivre pour les personnes qui en sont atteintes. Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’anuptophobie, ses symptômes et des pistes pour guérir.

L’anuptaphobie: définition

L’anuptaphobie correspond à une peur de rester célibataire, très profonde et injustifiée, qui s’avère souvent paralysante pour les personnes atteintes. À la différence d’une simple volonté d’être en couple, partagée par beaucoup de gens, il s’agit d’une peur pathologique, dans laquelle la vie sans relation de couple ne peut être envisagée. Cette peur peut s’avérer dangereuse, car elle se traduit par un besoin irrépressible d’être et de rester en couple à tout prix, parfois même lorsqu’il s’agit de relations toxiques. L’anuptophobie est une affection qu’il faut prendre au sérieux, car elle peut causer de lourds dégâts chez les personnes concernées, s’immisçant dans les moindres recoins de leur vie affective, pouvant considérablement nuire à leurs relations et à leur image d’elles-mêmes.

Reconnaitre les symptômes de l’anuptaphobie

L’anuptophobie se reconnait d’abord au fait de faire passer la recherche de partenaire avant tout: par exemple, les personnes atteintes peuvent sortir beaucoup, pas par goût de la fête mais dans l’unique objectif de faire des rencontres. Il arrive aussi qu’elles téléchargent de nombreuses applications de rencontres et qu’elles y passent beaucoup de temps et d’énergie, en y plaçant de grands espoirs.

Les personnes souffrant d’anuptophobie et qui sont en couple ont souvent tendance à se montrer possessives, très jalouses, et souvent paranoïaques: elles éprouvent un besoin constant d’être rassurées sur la fidélité et le dévouement de leur partenaire, alors même que cette personne leur est loyale. Il s’agit hélas d’un cercle vicieux qui crée un déséquilibre dans la relation, et la fragilise considérablement à long terme, augmentant par là-même occasion le sentiment d’insécurité. Parmi les symptômes de l’anuptophobie, on compte aussi le besoin de tout planifier dans une relation, ce qui correspond à une volonté de s’attacher à l’autre personne sur le long terme.

L’anuptophobie est une peur panique du célibat, mais qui n’est pas soulagée lorsque la personne est en couple: il en résulte un sentiment permanent d’insécurité, qui peut se traduire par de graves problèmes de santé: dépression, crises d’angoisses, nausées, maux d’estomac, etc.

Les causes de l’anuptophobie

L’anuptophobie constitue une forme spécifique de peur de l’abandon. Ainsi, il peut arriver que des personnes ayant souffert jeune de la mort d’un parent, ou d’un divorce traumatisant pendant leur enfance, souffrent d’anuptophobie. Il est toutefois difficile de généraliser, et seuls les professionnels de santé peuvent aider à déterminer, au cas par cas, les causes précises de ce trouble.

Il existe un autre facteur aggravant et souvent sous-estimé: la pression sociale. Le couple est souvent envisagé comme l’unique voie d’épanouissement, largement relayé par le cinéma et la littérature. Cela peut conduire certaines personnes célibataires à douter d’elles-mêmes, de leur valeur intrinsèque et de leur utilité dans la société.

L’anuptaphobie: les traitements adaptés

L’une des premières solutions pour guérir de l’anuptophobie consiste à entamer une thérapie, afin de faire un travail sur soi-même, de comprendre les causes personnelles de cette phobie et d’améliorer son estime de soi. Trouver un thérapeute n’est pas toujours chose aisée mais il est important de s’investir dans cette recherche afin de trouver la meilleure solution pour soi-même. Certaines personnes préfèreront une psychothérapie, tandis que pour d’autres, la thérapie comportementale sera plus adaptée.

Pour les personnes dont l’anuptophobie s’accompagne de dépression, il peut être salutaire de consulter un psychiatre qui prescrira des antidépresseurs ou des anxiolytiques, qui ne soignent pas les causes de l’anuptophobie, mais contribuent au processus de guérison en limitant l’anxiété et les angoisses.

Il peut aussi être intéressant d’envisager en parallèle des méthodes complémentaires, comme l’hypnose, L'EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing), la sophrologie ou la méditation en pleine conscience.

Une fois ces processus entamés, la guérison se fait pas à pas et peut passer par des choses très simples, comme le fait d’aller seul au cinéma et de s’octroyer des petits plaisirs pour, petit à petit, tenter d’envisager le célibat comme une forme de liberté qui peut être joyeuse et pas subie. C’est un cheminement long et pas toujours simple, au cours duquel il est important de faire preuve de patience et de bienveillance envers soi-même.

Parship Mag'

Les réseaux sociaux, une mode ?

Les réseaux sociaux occupent une place prépondérante da …

plus encore
Parship Mag'

Cet été : en mode célibataire je me déconnecte !

Parship.ch vous guide dans l’apprentissage des valeurs …

plus encore
Parship Mag'

Importance de ce qui nous intéresse dans le couple

« Qui se ressemble s'assemble ! » dit un proverbe. Un a …

plus encore

Testez Parship gratuitement

Je suis :
Je cherche :

Les CGV et la politique de protection des données s’appliquent. En étant membre non payant, vous recevez régulièrement des offres concernant les abonnements payants et d´autres produits de PE Digital GmbH par e-mail (la désinscription est possible à tout moment).

Conseils

Peur de l’amour: comment y faire face

La philophobie, ou peur de l’amour, est un mal bien réel qui handicape de nombreuses personnes, 
plus encore

triangle-amoureux

Triangle amoureux: que faire?

Vous êtes coincé en plein triangle amoureux: comment choisir? 
plus encore

Error with static Resources (Error: 418)