> Conseils > Les premiers contacts > Rencontres : comment gérer nos doutes et nos émotions ?

Les premiers contacts

Rencontres : comment gérer nos doutes et nos émotions ?

Ne vous laissez pas submerger par les tumultes émotionnels de la recherche de partenaire sur Internet. On se pose plus souvent des questions que l'on ne rêve sur son petit nuage quand on se rapproche de quelqu'un qui nous plait. Voici quelques conseils pour gérer au mieux les doutes liés à la rencontre.

Rencontres : comment gérer nos doutes et nos émotions ?

Myriam (36 ans) a l'impression d'être retombée dans l'adolescence ou d'être l'héroïne d'un film à l'eau de rose : " J'ai passé des heures aujourd'hui à fixer mon téléphone et à penser : sonne, bon sang ! " Elle attend le coup de fil de son flirt Internet Raphaël (40 ans) et n'arrive pas à penser à autre chose. " Je n'arrête pas de me demander pourquoi il ne se manifeste pas. Est-ce que j'ai dit quelque chose de travers lors de notre dernière conversation téléphonique ? Est-ce qu'il a rencontré quelqu'un d'autre entre temps ? " Notre psychologue Parship encourage à être un peu plus décontracté. " Il est tout à fait normal qu'il y ait une certaine incertitude lorsque deux personnes se rencontrent ", dit-elle. L'état amoureux et le doute vont en effet de pair – du moins au début, lorsqu'il n'est pas encore sûr que les sentiments soient réciproques. Il est important de toujours garder ça en tête. Changez-vous les idées quand vous vous apercevez que vous tournez trop en rond. Myriam a trouvé la solution, est allée au cinéma avec une amie et a passé une bonne soirée. Quand elle est rentrée chez elle, elle avait un message de Raphaël sur son répondeur. C'est maintenant à lui d'attendre son coup de fil.

Recentrez-vous

Pourquoi est-il difficile à la majorité d'entre nous de garder la tête froide ? Notre psychologue : " Il y a toujours quelque chose en jeu pour les personnes concernées. On est impliqué émotionnellement et on donne quelque chose de soi. On voudrait bien entendu être sûr et éviter d'être déçu et de souffrir. " Se faire trop de mouron n'est cependant pas la solution. " Restez concentré sur vous ", conseille notre psychologue Parship. " C'est plus facile à dire qu'à faire, mais vous vous sentirez mieux en vous recentrant sur ce qui vous concerne. Au lieu de vous casser la tête en vous demandant ce qui pourrait ne pas plaire à l'autre, vous devriez retourner la question dans l'autre sens : comment est-ce que je trouve l'autre ? Vous devriez vous efforcer de garder un regard objectif, surtout au début. Vous vous connaissez à peine et ne devriez pas accorder à l'autre une importance qu'il n'a pas encore. "

Epargnez-vous certaines émotions superflues

Le processus de rencontre sur Internet est particulièrement différent d'un flirt en " vrai ". Albert (46 ans) en a aussi fait l'expérience : il avait l'intime conviction d'avoir trouvé la femme de sa vie après avoir échangé quelques mails avec Liliane (44 ans). " J'ai vraiment cru que nous étions des âmes sœurs. En voyant sa photo, j'étais sûr que c'était elle ", se souvient-il. " J'étais incroyablement nerveux avant notre premier rendez-vous. Je ne savais pas si elle penserait la même chose. " Ses craintes étaient superflues, comme il put le constater assez rapidement, car il n'y a eu aucune étincelle lors de leur rencontre, ni pour l'un, ni pour l'autre.

Notre psychologue connaît le problème : " Internet laisse libre cours à tous les fantasmes et aussi à leurs projections sur l'autre. " Sans compter que les deux intéressés savent dès le début qu'ils sont dans la même recherche. On se pose la question pour chaque contact : est-ce le bon ? Un facteur de doute supplémentaire : a-t-il ou elle d'autres contacts en cours ? La règle est la même : ne vous rendez pas la vie impossible, les contacts avec d'autres personnes sur Internet se terminent relativement vite quand les sentiments amoureux sont partagés.

Si le doute persiste...

Cela devient problématique quand les doutes persistent trop longtemps et ne veulent pas partir. Notre psychologue : " Si vous remarquez que votre interlocuteur n'est pas sûr de lui, essayez de le rassurer et de lui ôter ses doutes. " Si vous n'êtes pas intéressé, vous devez le faire comprendre à l'autre. Êtes-vous vous-même en proie au doute ? Parlez-en ouvertement. Si ce sentiment ne disparaît pas malgré les signes positifs que vous envoie l'autre personne, cela n'a la plupart du temps plus rien à voir avec l'autre mais avec vous-même. Vous devez alors vous demander d'où cela peut bien venir. C'est la plupart du temps le signe que l'on est tourmenté par autre chose. Il s'agit souvent d'une peur de perdre l'autre, qui peut provenir d'une séparation douloureuse. Les doutes et peurs qui s'y rattachent disparaissent en général d'elles-mêmes, dès lors que vous connaissez mieux l'autre et qu'il répond à vos sentiments. Un sentiment de sécurité s'installe alors, et il constitue la meilleure base pour une relation heureuse et qui fonctionne.

Et maintenant, êtes-vous tenté/e de mettre nos conseils en pratique sur des exemples concrets ? Si oui, informez-vous sur notre Principe Parship.

La rédaction

Testez Parship gratuitement

Je suis :
Je cherche :

Les CGV et la politique de protection des données s’appliquent. En étant membre non payant, vous recevez régulièrement des offres concernant les abonnements payants et d´autres produits de PE Digital GmbH par e-mail (la désinscription est possible à tout moment).

Conseils

La communication non verbale en amour

Nous nous exprimons tous inconsciemment à travers notre langage corporel. 
plus encore

dépendance affective

Dépendance affective

Entre amour et dépendant affective, la frontière peut être mince. 
plus encore

Error with static Resources (Error: 418)